Calmer le jeu

Vous avez cliqué parce qu’il y a un chat trop cute avouez.

Je me prête à dire que les blogs et les forums aujourd’hui c’est mort et je vais me risquer à dire que c’était encore trop underground donc trop beau pour durer. Mais c’est un peu dommage que ça se soit passé ainsi, car sans trop faire dans le chichi libriste propriétaire de tout et locataire de rien, le blog il t’appartient rien qu’à toi si tu veux, il peut-être non référéncé, privé et coupé du monde, un vrai bunker numérique… comme il peut aussi être lu par des millions de gens, c’est toi qui choisit, le pouvoir est en toi. Un forum c’est pareil, hier on créeait un forum avec Aceboard et Forumactif, ils se sont bien vautrés du jour au lendemain et des millions de forums ont disparus. On est en 2018, la relève est en marche, aujourd’hui on a Les Bons Pères de Famille où on y trouve même des célibataires sans femme ni enfant encore un effort, on aura peut-être Cyrilleboard en 2020. Un forum c’est cool quand il y a de l’interaction, des gens et des débats intelligents. C’est ce qui en fait une communauté unique et amicale, on est pas toujours d’accord, on a pas toujours quelque chose d’intéressant ou d’urile à dire, mais on est content d’avoir pu partager les derniers potins du web sans se prendre la tête. Le forum c’est un peu comme le bistrot de quartier, tu rentres, c’est happy hour à volonté tous les jours, tu t’assieds au comptoir et tu tapes la discute. Quand les réseaux sociaux ont fait fermer boutique, on a rien dit, on s’est juste convaincu que c’est moins bien mais que c’est plus cher. Ma phrase ne veut pas dire grand chose, mais on parvient pas à se mettre d’accord sur le choix à faire entre un Web Eco+ et un Web Fleury Michon, donc on a ni l’un ni l’autre mais un mélange des deux. Elle est pas belle la vie avec un Web Marque Repère grâce à Facebook qui me permet d’écrire des articles, de vendre ma voiture, d’écouter Nirvana et de poster des selfies gratuitement en l’échange de mes données de navigation ?

La blogosphère francophone sort d’une impasse kikoolol du temps des skyblogs. C’est surtout que comme le lait elle est écrémée on y a viré le superflu pour garder l’essentiel.

Scénario digne d’un Astérix, il reste quelques irréductibles blogueurs qui ennuient personne mais qu’il faut pas venir ennuyer non plus, des blogueurs comme Cyrille, comme Didier, comme Christophe que je cite un article sur deux ou presque, ils font finir par se poser des questions de pourquoi. Je leur répondrais que ça coûte pas plus cher de dire merci tout simplement, merci de passer du temps à partager un quotidien réel et authentique, un partie de vous même qui m’inspire, qui me fait réfléchir, m’aide à prendre et à voir les choses sous d’autres angles. La générosité c’est pas forcément signer un chèque pour dire qu’on veut faire plaisir et se donner faussement bonne conscience, c’est aussi faire  partager son expérience, c’est un don de sa personne, et c’est je crois ce que permet de faire un blog.

Je suis jeune en plus d’être gourmand, aujourd’hui je veux faire plein de choses que j’ai pas osé essayer hier. L’expérience commence à prendre le pas dans les décisions nouvelles, c’est bon signe. J’ai appris par exemple à identifier assez rapidement les gens qui se présentent à moi comme des ayatollah, qui veulent m’apprendre la vie avec un paternalisme dégoulinant de suffisance et de mauvaise foi, et que bien entendu il n’y a que leur façon de faire qui est la bonne. On ne m’a pas à l’usure, j’ai souvent culpabilisé, mais jamais abandonné même si la fatigue psychologique précède la fatigue physique. c’est marrant que j’en parle, je reconnais qu’il m’arrive de dire j’ai plus 20 ans quand j’ai mal au dos mais aussi un j’ai plus 15 ans quand on m’infantilise. A 30 ans je serais un Peter Pan et je me sentirais pousser les ailes de la fée clochette. Me parlez pas d’espérance de vie, de longévité, on vit juste assez longtemps maintenant pour se rendre compte qu’on peut renouer avec la dépendance.

Sur Twitter je tombais sur un twitto de comptoir, la formule est connue, on aime à se la répéter quand on sait qu’on a pris un coup de vieux  :

Un jour, t’as 23 ans , tu veilles jusqu’à 3h du matin , tu manges des pizzas et tu danses comme si personne ne te regardait puis d’un coup, t’as 45 ans,tu manges des brocolis, tu te couches à 20h et tu peux plus danser car tu t’es foulé un muscle en mettant tes chaussettes ! – @Pat à pont

Sauf à tomber dans le coma, c’est invraisemblale de prendre 22 ans dans les reins en claquant des doigts sans s’en rendre compte.

Cyrille quand il écrit qu’il garde la tête haute il me fait penser à MC Solaar dans le premier couplet d’Eksassaute :

Donne, de ton temps de ta vie pour toi, pour tes amis n’oublie pas de le faire tête haute
Libère-toi du dogme une seconde et que ça saute.

Je l’ai peut-être déjà dit, mais Cyrille c’est un peu mon prof 3.0, son blog me sert de support de cours, il m’arrive de prendre des notes quand il y a beaucoup d’informations pertinentes. Vous savez à présent que j’ai une mémoire aussi généreuse que le quota d’un compte gratuit chez Evernote. Je me rends compte que sur certains des sujets qu’il aborde, j’aimerais pouvoir en écrire autant et dire que je suis passé par là, que je regrette pas mes choix, que j’ai foiré à un moment donné mais que c’est pas si grave et que la vie continue son chemin. Quand on passe ce cap on ne laisse plus personne t’apprendre la vie, ni

ton métier ou le sens de bien faire les choses. L’assurance de soi, c’est ce qui fait la différence dans une phrase à rallonge et bourrée de virgules où tu finis inévitablement par t’asphyxier et une phrase pleine de confiance en mode sujet-verbe-complément.

J’ai appris aujourd’hui le sens même de savoir garder la tête haute.

J’invite l’intéressé à me corriger si besoin est :

  1. On ne naît pas heureux, on le devient et on le reste si on le veut bien.
  2. Le bonheur ne se trouve jamais là où l’on te dit qu’il se trouve sinon ça se saurait.
  3. L’habit fait le moine puisqu’on ne peut prouver le contraire mais tant pis.
  4. Culpabiliser pour avoir refusé de dire oui à la dame c’est ne pas assumer ses choix et donner du pouvoir aux autres. Autant dire, ça pue.
  5. Avant de réussir une bonne fois pour toute il faut avoir échoué dix fois pour de bon.
  6. Faire la part des choses pour soi et pour les autres, c’est remettre à plus tard ce que tu ne peux pas faire pour toi maintenant.
  7. Si les petits ruisseaux font les grandes rivières il faut cesser de les assécher et les laisser faire leur lit.

Ce sera mon mémo du jour, mais je vous le dit honnêtement, garder la tête haute quand on est jeune c’est pas évident, ça l’est encore moins quand on paraît plus jeune que sur le papier. Cela revient à mon 3eme point, l’habit fait le moine, c’est évident, entre ma boulangère poitevine qui pense que j’ai 18 ans et tous les autres que j’ai en tête qui me prennent encore pour la buse de service je commence à avoir mes raisons de penser qu’il est pas si stupide de prendre le trottoir d’en face et regarder les autres faire la queue. C’est ma façon aussi de prendre des risque, je vais déplaire à beaucoup c’est certain mais c’est pas grave, y en aura pas pour tout le monde et j’oblige personne à se faire des films. Il suffit parfois de poser la question, c’est pas compliqué et ça met les choses au clair, y a pas de malentendu.

Dès demain matin on passe la seconde : des courses à faire, un « Moelleux-Musclé » à préparer, du jardin à faire et y a du boulot vous verrez, une séance muscu pour les épaules après manger, et deux heures de conduite en fin d’après-midi.

J’avais dit que ça allait être sport.

 

Publicités

6 commentaires sur « Calmer le jeu »

  1. L’habit fait peut-être le moine mais il arrive un moment où faire jeune, ça sert quand les autres de ton age font déjà vieux… hé hé. Tu sembles profiter aussi de ce moment pour utiliser les trucs entre les oreilles, atteindre une vitesse de billet de blog de croisière, trouver ton « identité »…Grand bien te fasse !
    Et si tu calmes le jeu aussi, là, dis toi que demain ne sera jamais comme hier ou aujourd’hui… mais il sera. (y’avait quoi dans ce café italien???)

    (je fais mon cascador au passage : avec Pas, il y a Ne avant :p )

    J'aime

    1. J’en connais qui font plus vieux parce qu’on leur a dit un jour qu’il faut faire de longues études pour avoir un beau métier bla bla bla… j’ai rien contre cette vision des choses, pourquoi pas, ça peut plaire à certains, mais à mon sens c’est le bon filon pour se prendre tout le temps trop au sérieux et finalement ne profiter de rien, de voir sa vie défiler sous ses yeux.
      Paraître 5-10 ans de moins ça va m’être indispensable si je parviens bientôt à bosser dans le sport. Mais il faut aussi rester jeune le plus longtemps possible dans la tête, faire travailler ses méninges et nourrir sainement le corps. C’est un travail auquel je m’applique au quotidien, même si c’est pas simple.

      J'aime


  2. Un truc important dans la vie, c’est de ne pas remettre à demain ce que tu aurais pu faire le jour même, la semaine passée je suis allé à un enterrement et le fils avait préparé un petit texte pour son père, pour résumé il disait qu’il regrettait de ne pas lui avoir parlé plus souvent mais que maintenant il était trop tard.
    A pluche et bonne dégustation, personnellement j’essaie de faire moins souvent des gâteaux 🙂

    J'aime

    1. Je procède ainsi le plus souvent possible si tant est que cela n’engage que moi et ne dépend de personne. J’aime pas les situations où tu dépends de quelqu’un et demander son avis ou s’il a envie de suivre le mouvement, c’est souvent « non » ou « je sais pas ».
      Mon gâteau était grave bon, j’y ai ajouté cette fois-ci une pomme du jardin, mais j’ai comme l’impression que tu t’es décidé à lever le pied sur le bon manger je me trompe ? 😀
      A pluche 🙂

      J'aime

        1. Ah tu me rassures, en plus là faut pas se priver, on a pas des bons fruits du jardin toute l’année. Je suis justement en train de taper dans les reines claude du jardin en dessert avec mon yaourt, ma mamy m’en avait mis de côté car elle a fait des confitures. Les pommes sont vraiment très belles, bientôt les photos 😛
          Pour le petit creux de 16h, un petit café sans sucre accompagné d’une dizaine de noix de macadamia, amandes, noix du brésil ou autre c’est parfait pour tenir 2-3 heures je t’assure !
          A pluche

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s