Métro-Vacances-Dodo

Enfin pour dodo je suis réservé, de l’avis même de mes voisins d’immeuble.

Dormir i.e bien dormir, c’est devenu un besoin en voie de disparition, contrairement, à l’espèce animale préhistorique d’origine mauricienne définitivement pulvérisée par nos mimines il y a un peu plus de 300 ans.

En vacances ou pas en vacances, dès 6h30 du matin, du lundi au vendredi vous êtes réveillé par ça :

Untitled

1 minute 30 de bonheur matinal, je vous assure que vous kiffez à plein tubes vos vacances. Quand j’étais petit, j’avais le Tamagotchi puis le Furby qui ont joué à ça avec moi et je peux vous dire que leur fin a été tragique. Je lui ai éclaté sa gueule.

dd7a3bf8ba9f39bdf918d2ae8bb5d504.jpg
Mon enfance déjà pleine de responsabilités

 

1111.jpg
Il aimait ça en plus. Y avait quelque chose de malsain je vous dit.

 

Puis je suis passé au réveil avec le fond rouge de la mort qui t’éclate les yeux toute la nuit et qui te pourrit bien ton envie de te lever du plumard quand tu as fait l’erreur de mettre le bouton Snoozer et pas Radio. Enfin avec la radio ça arrive aussi si tu penses pas à régler le son de façon à pas faire un AVC. C’est pas une très bonne excuse à sortir à son patron le lundi matin non plus.

Donc mieux que les gadgets électroniques japonais et américains, on a la réalité du terrain à la française que l’on a nommé Métro du Grand Paris.

Puisque j’ai fait des études d’Urbanisme mais que je n’en envisage pas d’en faire usage professionnel, je vais me contenter de m’appuyer sur mon blog pour justifier une année de Licence Professionnelle passée sur les bancs de l’UPEC pour me targuer de l’utilité discutable du chantier en question.

Cet aménagement d’ampleur n’aurait que des avantages métropolitains qui solutionnerait tous les problèmes urbains (entendus, connus et avérés).

GPE.jpg
2030 c’est pas demain.

Mais.

Oui, il y a un mais – sinon où serait la fucking joke brah’ ?

Sans titre.jpg
Sur la tête à Jackie que tu vas pas croire ce qui t’attends mon bonhomme.

 

Dans ma vidéo ils sont en rodage, c’est de l’échauffement, là en fait ils ont rien commencé du tout. Du tout du tout. Ils font du bruit, des gros trous, rebouche les trous et refont des trous. C’est drôle parfois même les types s’engueulent entre eux et toute l’avenue est au courant. Et ça fait à peu près 3 ans déjà que c’est comme ça.

Trois putain d’années qu’ils creusent et bouchent des trous. Réveillez-vous.

Enfin on l’était déjà depuis un moment.

Y en aurait (#conditionnelincertain) pour encore à peu près environ on estimerait vraisemblablement (c’est lourd hein) 12 ans avant de voir une gare et un métro qui lui on ne verra pas parce qu’il sera souterrain – d’une part – et que je me serais cassé d’ici depuis lors – d’autre part, mais au moins je suis sur de la certitude -.

Ce que bon nombre de gens qui ne vivent pas aux abords – mais qui se réjouissent d’avance qu’un métro les feront arriver plus vite au boulot – c’est aussi que les gars ils ont l’autorisation de bosser la nuit (si ce n’est plusieurs nuits d’affilée). On est généralement prévenu quelques jours avant – quoique pas toujours – par le biais d’un prospectus papier dans la boîte à lettre.

Vous me direz, cela n’empêchera pas les reports de livraison pour raisons économiques et/ou politiques.

Ce qu’on évoque moins aussi c’est l’évolution des modes de vie. A l’heure des voitures autonomes (les Autolib’ vous sortez s’il vous plaît) mais ce sera peut-être pas des Tesla finalement d’après Nostradamus Jr. Elon Musk, on attends encore que les GAFAM se sortent les doigts et prennent le truc en main sinon ça va encore rester au point mort (un comble pour une bagnole). En France c’est même plus la charrue avant les boeufs, on oublie le dicton, car on cherche encore un cocher diplômé bac +5 avec expérience et permis de conduire avec remorque pour l’attelage, donc on va attendre très sagement, tenez par exemple on était à 92% de couverture 2G en 2017 et on envisage déjà la 5G l’année prochaine pour montrer que l’on reste pas les bras croisés.

Demain (2030) peut-être seront-nous plus nombreux à bosser de chez nous : l’IA, la VR… Tous ces mots sortaient droit d’un Minority Report ou de Matrix il y a 10 ans.

J’en suis moins sûr d’ici les dix prochaines années, sans non plus faire des prévisions dont je n’ai pas la moindre idée.

Ce qui est certain c’est que l’argument du Métro pour aller bosser risquerait de tomber en désuétude. Donc à quoi servira-t-il si on en détourne l’usage initial ?

Question ouverte.

Publicités

4 commentaires sur « Métro-Vacances-Dodo »

  1. Pas facile de faire des travaux sans faire de bruit, tu sais qu’à la campagne nous avions le réseau ferré qui permettait d’aller d’un point à un autre, le même principe que le métro mais en surface, et bien maintenant tout cela est transformé en voies vertes, en vélo-rail mais plus aucun train ne circule. Reste en souvenirs les petites gares rénovées par des particuliers mais plus de traverses ni de rail (sauf le vélo-rail). J’écris mon commentaire avec la fenêtre ouverte et les oiseaux qui gazouillent dans le sureau qu’ils sont en train de piller 🙂
    A pluche.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est évident que le bruit induit est inévitable, mais c’est l’effet de cumul qui me fait voir les choses ainsi. Et quand je regarde où ils en sont aujourd’hui et ce qui est annoncé, les bénéfices qui sont de la poudre aux yeux, l’argent que ça coûte et qui aurait pû être investit ailleurs dans l’existant… Justement ton exemple est parfait Christophe, le village a pris l’initiative d’une dépense rationnelle et intelligente qui est de recycler l’existant en lieu et place d’un aménagement supplémentaire coûteux à créer, faire fonctionner et entretenir pour la municipalité. Faire couler du béton pour le plaisir de faire tourner la machine à cash du BTP c’est joli sur le devis, moins pour les riverains qui eux n’ont pas tous envie de subir, mais on se fiche éperduement des conséquences périphériques (environnement, cadre de vie global, circulation). Enfin, je me prends peut-être trop la tête, je donnerais vraiment beaucoup pour profiter d’un cadre de vie comme le tien, c’est ça la vraie vie, pas celle que l’on nous impose là ici.
      Comme je l’ai dit, je vais être sage et patient, c’est comme le permis, ça va venir, on y arrive.
      A pluche 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s