Vite fait, bien frais

Ça ne vous aura pas échappé, en ce moment je suis focus sur trois thématiques parce que je me suis recentré il y a quelques temps sur l’essentiel.

Un peu comme Didier dernièrement qui faisait son état des lieux autour de ses réseaux sociaux, avant semblerait-il le début de nouveaux projets artistiques dédiés, et je l’encourage en ce sens si c’est le cas, car il a un bon coup de crayon (et il dessine des chats).

En matière de dessin, Christophe se débrouille pas mal non plus, un trait musclé et coloré, n’ayez crainte, un jour je serais aussi costaux, mais pas aujourd’hui, je suis en train de vous écrire cet article à côté d’un ventilateur, j’ai chaud comme vous.

La chaleur frappe fort, la preuve me voici sur les réseaux sociaux les plus dangereux de la Terre, Facebook et Twitter. Comme tout va très vite et tout se démode en un clic, ces deux réseaux sont pour moi des dinosaures sociaux, désertés par les plus jeunes qui sont tous sur Instagram et Snapchat pour le moment, jusqu’à l’arrivée du prochain qui va vouloir sa part du gâteau.

C’est les vacances, et même si Cyrille le dit souvent, je ne crois pas qu’on va encore mourir de si tôt. Être en vacances n’est pas forcément une excuse légitime pour ne rien faire par ennui ou trop en faire pour se donner bonne conscience. C’est un privilège que l’on a pour encore un petit moment je l’espère, mais qui permet de faire autre chose ou de les faire autrement. Je vais prendre mon cas – car je vais pas prendre celui du voisin de toute façon – je peux écrire sur mon blog plus régulièrement, de façon plus fouillé, avec des photos et des liens à en chier partout parce que ça m’éclate d’une part et parce que je peux prendre le temps de le faire en ce moment. Dès le 3 septembre prochain je dirais que j’ai moins de temps vous verrez, genre l’AESH débordé de ses 21 heures hebdomadaire. Il y a aussi mon retour dans le monde de la musculation dans ma petite salle préférée désormais équipée de quelques ventilos par-ci par-là et c’était pas trop tôt, parce que là oui, nous, adhérents, étions tous en train de mourir.

maxresdefault
Après 30 minutes d’entraînement sans ventilo ni aération.

La musculation est – vous allez le sentir venir – mon hobby présidentiel de la plus haute importance qui figure au premier rang de mes priorités, depuis au moins un bon quinquennat maintenant. Les vacances c’est donc pas si mal quand on part d’un bilan pour ensuite faire le tri, plutôt que de continuer ce qu’on faisait jusqu’alors sans se demander pourquoi on ne ferait pas autrement, et dans le pire des cas, chercher à s’en rajouter. Mais chacun est libre de faire comme bon lui semble.

Celà ne signifie pas qu’il ne faille pas prendre de bonnes résolutions pour sa santé, même si on est un peu dans le vibes genre Canicule Caliente OLÉ ! Je suis tombé sur cet article de Ici Radio-Canada faisant éloge de Winnie Clements une mémé canadienne de 96 ans qui vient de commencer la muscu avec sa fille de 74 ans suite au décès d’un proche. La prise de conscience est souvent préalable au passage à l’action, je le savais, mais une preuve en plus ne fait pas de mal. Et peu importe l’âge, c’est du bullshit, car la mémé elle veut se donner à fond avec ses capacités, elle sait qu’elle en est capable sur la durée, elle pourrait être un modèle porteur d’espoir pour bon nombre de gens qui ne se sentent pas ou plus capable alors qu’ils sont moitié moins âgé qu’elle.

En France je fais un clin d’oeil à notre cycliste Robert Marchand, 106 ans au compteur, qui a fait le tour des médias l’année dernière et qui a pris sa retraite compétitive début janvier 2018. C’est bien mérité.

Ces vacances sont aussi pour moi une bonne raison de m’inscrire sur Facebook puis Twitter afin de me créer une identité numérique que je me suis longtemps refusé de faire pour des raisons qui ne tiennent désormais plus la route. J’ai mon blog, mes lecteurs, j’écris pour moi parce que j’ai toujours aimé écrire, mais avant tout ce que j’écrivais restait écrit sur une feuille volante perforée grand carreaux qui allait disparaître un jour ou l’autre, alors que maintenant je peux potentiellement être lu par Mark Zuckerberg ou Elon Musk j’en sais rien, c’est à la fois excitant et formidable, parce qu’on en sait rien de toute façon.

Mais c’est pas grave, ce qui compte pour moi c’est de faire ce que j’aime, au présent.

 

Publicités

7 commentaires sur « Vite fait, bien frais »

    1. Je ne saurais quoi dire d’autre que… MERCI MERCI MERCI !!! 😀 Très franchement j’ai rien à dire, ton dessin est au top et il devient mon avatar pour le coup si tu me le permet 😛
      Je mentionnerais évidemment ta paternité 🙂

      A pluche et merci encore !! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s