J’ai du Pif

Tout reste à savoir dans si cette phrase est à prendre au sens propre ou figuré…

Bon, trêve de suspens, c’est au sens figuré, j’ai remis la main sur d’anciens numéros de Pif, enfin pas si anciens finalement si on considère les presque 50 années d’existence du journal (1969).

3 numéros datant de 2004 que je n’avais pas lu vraiment à l’époque, mais qui étaient en train de prendre la poussière dans la bibliothèque de ma chambre. Et à ma grande surprise, je me redécouvre un intérêt pour la presse jeunesse pour la simple et bonne raison que contrairement au Journal de Mickey ou Spirou ou encore Picsou Magazine, dans Pif, chaque récit est complet, il n’y a pas cette forme d’obligation (frustrante parfois) d’acheter à chaque fois le magazine pour connaître la suite de l’histoire.

v4002v4004v4006

Pif est destiné à un public assez varié finalement, en tant qu’adulte je lis Pifou avec légèreté mais certaines histoires plus réalistes et plus sérieuses sont intéressantes, comme Trelawney.

J’ai appris le mois dernier sur France Bleu Champagne-Ardenne que Pif allait une nouvelle fois refaire surface à partir de septembre prochain, sous la forme d’un hebdomadaire, comme à l’époque. Espérons cette fois-ci un retour durable et ce grâce à une campagne de financement participatif. Ce n’est pas vraiment le fait du hasard que la radio régionale en fasse la promotion, Thomas Labourot, le dessinateur du nouveau Pif est Rémois.

Très bonne nouvelle pour moi qui comptait me replonger dans la presse papier, mais qui n’aura pas ce privilège d’une autre époque d’expérimenter le gadget à monter soi-même, enfin sauf si on arrive à se convaincre que le gadget sera le magazine lui-même (question écologique sans doute) et qu’il y aura de la réalité augmentée parce que c’est dans l’air du temps (question générationnelle sans doute aussi).

Bref, en attendant, je profite de mes trois numéros pour me changer les idées, et pour alterner avec ma série TV aussi (Brooklyn Nine-Nine, saison 5), que je fais volontairement traîner par pur auto-sadisme, car j’en déjà suis à la moitié de la saison et… que je ne saurais pas quoi regarder ensuite (mais ça c’est pas grave).

Sur ce, j’ai un sillon de haricots verts à faire (photo demain).

 

Publicités

3 commentaires sur « J’ai du Pif »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s