C’est de la balle avec des bulles et des fraises

Elle était très facile à placer celle là. Vous allez comprendre pourquoi.

Faute de frappe ? Non mon capitaine, pas ce soir, parce que demain tout le monde, je parle des passionnés, va pouvoir déboucher la bonne bouteille de Vodka ou de Smirnoff pour ouvrir le bal, le festival mondial qui déchaîne la planète foot, les aficionados de la baballe dorée sur un gazon verdoyant qui sera taillé à la serpette par Coca-Cola.

C’est ça le sport, des caméras, quelques pompons, du blé mais sans houblon et de la blonde, de la vraie, mais je parle pas de la bière bien entendu, pas au pays de Poutine, ça ferait pas très sérieux sinon.

Ce soir c’était mieux que tout ça, parce que c’était l’anniversaire de mon papa. Il a deux fois mon âge à un an près. Mais il a plus de deux fois la sagesse, l’expérience de la vie que j’aurais peut-être jamais d’ici 25 ans. Mon papa, c’est mon modèle, il m’a appris et m’apprend encore chaque jour ce qu’il me faut comprendre ded choses inhérentes de la vie, car quand je lui pose des questions, souvent existentielles, il arrive toujours à sa façon à me faire réfléchir, même si après je continue à me poser des questions, c’est pas grave. Le plus important pour moi c’est qu’il me rassure, il m’écoute et me comprend, et le truc c’est qu’il ne me juge pas, c’est là que je me rends compte que mon père il est unique et que ces moments comme aujourd’hui jour d’anniversaire avec un excellent fraisier léger du pâtissier qui a mes honneurs largement comme vous pouvez pas savoir tellement c’était bon, servi d’un bon petit champagne bien frais, et là je dis merci au vendeur de chez Nicolas, de cette boutique là en particulier pour l’accueil et les conseils.

Vous me direz je fais un peu de la publicité en trompe l’œil sur mon blog mais je me fiche de ce que l’on me reprocherais di on me le reprochais parce qu’au moins ça finit pas en avis non argumenté et passe partout sur Google ou Facebook. Là c’est du cru, de l’authentique, un vrai millésime blogué par un jeunot de 25 ans qui raconte ce qu’il veut et vit le quotidien d’un citadin qui ne sait pas de quoi demain sera fait.

Quand je lis le blog de mon prof préféré du lycée agricole privé Bonne Terre de Pézenas je me rends compte que pour lui y a pas mal de choses sous perfusion, des trucs un peu bancal, mais qui fonctionnent à peu près. Je parle là de la blogosphère francophone, que tout le monde sauf quelques irréductibles persistent à penser et à croire qu’on peut encore trouver un petit coin tranquille pépère où l’on peut écrire noir sur blanc ce qu’on a sur le cœur et dans les tripes sans se faire poutrer de tous les côtés.

Le blog j’ai essayé plein de fois et je sais pas pourquoi mais au bout d’un article avant j’y croyais déjà plus, je devais courir après l’illusion du succès, le fait de vouloir à tout prix être lu et d’avoir des compliments et des commentaires que je n’attends même pas avec ce blog là mais que j’obtiens quand même sans rien demander, c’est génial pour moi et c’est ce qui fait que j’écris ici ma vie trépidante depuis 2 mois sans forcer, tranquille et à mon rythme.

Avec l’expérience comme je disais on acquiert une certaine sagesse, une forme de paix intérieure qui fait qu’on embrasse beaucoup de choses en étant juste patient et sans forcément le vouloir ni l’atendre. On obtiendrait donc davantage de choses qu’on serait moins à même de les vouloir absolument ? C’est complètement irréel sur le papier mais complètement vérifiable sur le terrain.

Je pourrais vous parler ce soir de mon extraordinaire épopée professionnelle de ces derniers mois mais je vais être un peu juste ce soir, demain j’ai classe, comprenez que je suis depuis une semaine AESH, accompagnant scolaire dans une école privée élémentaire qui me fait confiance pour au moins jusque septembre 2019 pour m’occuper d’un enfant qui a juste besoin qu’on lui réexplique ce que dit la maîtresse.

Mon cartable est quand même prêt pour demain.

Publicités

2 commentaires sur “C’est de la balle avec des bulles et des fraises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s