L’égo

Je vous dit de suite que ça va être très philo, si ça vous branche pas ne vous faites pas mal à la tête, quoique je vais me contenter d’écrire avec des mots simples à la portée je pense d’un être humain avisé capable d’utiliser rationnellement son cerveau.


Poursuivant mon chemin vers un mieux-être personnel, qui passe par une maîtrise de mes émotions et une introspection intérieure, j’ai écouté une émission où participait mon philosophe multi-casquette du moment qui est Frédéric Lenoir.

Dans cette émission on y parle de connaissance de soi et plus particulièrement d’égo.

L’égo c’est quoi ? Une recherche Google n’est pas suffisante, vous allez tomber sur une définition vague proposée par Mr Larousse, ou bien des définitions philosophico-spirituelles orientées que je ne vais même pas prendre la peine de consulter car les noms de domaine ne me rassure pas. C’est pourquoi je préfère me contenter d’une définition accessible, donc plutôt simple à comprendre, plutôt fiable je suppose, de psychologies.com

Le mot ego désigne en psychanalyse la part de la personnalité chargée d’équilibrer les différentes forces auxquelles est confronté le psychisme de l’individu.

Ces forces incluent ses pulsions profondes, sa morale personnelle
et la réalité du monde extérieur tel qu’il le perçoit.

Les mots clés mis en gras retiennent mon attention, et bien entendu je les interprète d’une certaine façon qui ne sera probablement pas la votre (ce qui est tout à fait normal, c’est l’égo justement).

Plutôt que de rajouter une couche personnelle de définition je me lance dans la métaphore, car j’aime bien aussi procéder comme cela oralement dans la vie réelle.

Prenons un récipient, celui que vous voulez.

Ce récipient c’est votre égo. Il fait une taille, la vôtre, celle que vous lui aurez donné en fonction de votre vécu personnel.

Ce récipient à un seul défaut que je pense universel, c’est qu’il est flexible quoi que l’on y fasse. Il peut être petit depuis toujours et le rester ou bien devenir grand et le rester aussi. Enfin il peut redevenir plus petit aussi, parce que rien n’est figé dans le temps ni dans l’espace vous le savez déjà je pense.

Au final, grosso modo vous avez en vous soit un sceau modulable soit un puits sans fond. Je me tortille les neurones donc on en arrête là pour les métaphores douteuses.

L’égo n’est pas le problème dans l’absolu puisque tout le monde est né avec, « y a pas le choix » comme on dit. Votre égo, vous en avez conscience, et c’est tant mieux vous assumerez d’autant plus vos choix, je le vis en ce moment d’ailleurs. Mais si votre égo vous file entre les doigts, donc en gros vous êtes en mode « pilote automatique », vous ne vous rendez pas compte de vos choix et opinions. Ça peut vous poser problème aussi dans la vie de tous les jours… Un égo mal placé peut coûter cher, j’en ai fait les frais y a pas si longtemps.

Se prendre au sérieux oui. Se prendre trop au sérieux, non.

Quelle solution alors ? Bien qu’il n’existe pas de solution universelle qui va marcher pour tout le monde en toute circonstance, restons lucides, il y a effectivement une démarche de prise de conscience personnelle qui selon moi constitue la base d’un égo contrôlé, capable de s’adapter à telle ou telle situation.

Un égo capable de lâcher prise (consciemment puis inconsciemment) sur ce que vous ne pouvez pas changer est une étape importante pour moi qui me conduit sur le chemin de la sérénité, d’une certaine tranquillité d’esprit au quotidien.

Comment lâcher prise sans trop se prendre au sérieux !

Le cheminement est long, vous trébucherez sûrement en route mais ça fait partie du processus, rien n’est fluide, non linéaire, ni parfait. Mais l’essentiel c’est d’avancer, d’apprendre et de se reprendre quand on prends conscience que ça coince, que vous faites quelque chose qui est en désaccord avec vos valeurs et votre intuition.

« I gotta feeling… wouhouuuu ! » #blackeyedpeas

Je préfère rester humble et discret au premier abord, pour ensuite m’ouvrir plutôt que l’ouvrir en grand et regretter mes choix, mes paroles ou mes actes.

Et ça c’est mon intuition qui est en quelque sorte mon GPS, qui me l’indique.

Publicités

3 commentaires sur “L’égo

  1. Mon article de la semaine prochaine pourrait t’intéresser, même si je ne vais pas plaire à tout le monde par un sujet clivant à l’intérieur. L’égo est aussi là où on ne l’attend pas…mais il est aussi inhérent au blog.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s