Maîtrise de soi

Voici un principe pour lequel je suis longtemps passé à côté, la maîtrise de soi et de ses émotions.

Les émotions et moi c’est tout un foin. J’ai cette fâcheuse tendance à encaisser les choses de façon démultipliée. Ainsi par exemple, un reproche anodin (après réflexion) émanant de mon interlocuteur peut me parvenir comme étant une critique malvenue à mon sens, comme si la personne agissait de la sorte par plaisir de me démonter.

C’est dommage de ma part de réagir ainsi puisque dans la plupart des cas tout compte fait, j’étais dans l’erreur, et ce n’était qu’une simple remarque. Avec les années et le fait que ça fait un bout de temps que je réagis de la sorte, je commence (enfin) à réfléchir avant d’interpréter.

Quand bien même je pense que la maîtrise de soi est un travail personnel permanent, surtout chez les gens impulsifs et anxieux de base, contrôler ses émotions au sein de la sphère familiale et professionnelle évite quand même pas mal de problèmes.

Rien qu’au niveau familial, l’entourage proche sera probablement contente que vous ne le déversiez vos colères et humeurs alors qu’eux aussi ont leurs soucis (expériences vécues)

Au niveau professionnel disons que ça évite de finir au placard alors qu’en fait si on avait su mais trop tard mon ami on aurait feinté l’indifférence plutôt que d’ouvrir sa bouche pour ne rien dire sinon ne pas se sentir responsable de ses erreurs (expérience vécue, bis).

C’est pourquoi j’entreprends ce travail personnel, en agissant d’abord sur ma façon de penser puis de communiquer.

Poir faire simple, je m’attarde désormais à écouter mon interlocuteur jusqu’au bout, sans l’interrompre (c’est peut-être la moindre des politesses, j’ai dû l’oublier). Et au lieu de lui répondre direct dans le feu de l’action, surtout si je m’attends à un reproche (ça se flaire), je me montre réceptif à ses propos, par le biais d’un contact visuel ou d’un signe de tête, qui sont à mon sens les deux seules formes de réponse les plus neutres, qui sont sans conséquences.

J’aurais tout le loisir ensuite d’aviser les actions à entreprendre par la suite, plutôt que de regretter d’avoir réagis au quart de tour comme je l’ai déjà fait.

Bien entendu, là je parle d’une situation où il y a un échange verbal, je parle pas d’une situation où il y a danger physique, genre dans la rue, en voiture, en scooter (dans mon cas), il vaut mieux être réactif là sinon c’est probablement avec la Grande Faucheuse que vous allez causer du pays, ça sera tout de suite moins rigolo.

Une autre piste pour la maîtrise de soi peut passer par la méditation ou la pratique d’exercices d’apaisement. Je suis tombé sur le Qi Gong, c’est une possibilité que je vais, je le souhaite, prochainement envisager.

Publicités

4 commentaires sur “Maîtrise de soi

  1. Je devrai essayer mais la première des règles est de laisser l’autre s’exprimer, de.tourner la langue 7 fois…mais parfois je suis une cocotte minute et j’en connais des très doués pour énerver tout le monde.

    Aimé par 1 personne

    1. On a tous cet automatisme de réagir avec nos émotions et ça dès qu’un truc nous atteint. Là dessus les médias jouent à fond la carte du sensationnel en surfant sur l’indécence, la bêtise ou l’injustice, c’est bien pour ça que j’en consomme à très petite dose maintenant

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s