Sagesse dominicale

Seul on va plus vite,
à plusieurs on va plus loin,
et pourtant j’ai l’impression que seul on sait quand même où on va.

À plusieurs c’est super rigolo pour le début du chemin,
sauf qu’à la fin de la route tu finis par te retrouver tout seul,
et c’est plus difficile que si tu étais tout seul au départ

Cyrille BORNE

Mon papa, qui à bientôt 50 ans, rétorque avec sagesse et justesse :

On finit tout seul dans la boîte en sapin de toute façon,
autant être accompagné une partie de sa vie pour avancer,
mais on peut toujours faire le choix de faire sa vie seul par la suite.

Vouloir tout faire tout seul fait qu’il manquera l’échange et le partage.
Le choix nous appartient,
autant s’entourer de gens meilleurs que soi,
sans forcément leur faire savoir qu’on est moins bonnes (i.e compétentes) qu’elles.

On a toujours à apprendre des autres.
On apprends plus sur soi en côtoyant les autres.

La parole d’un père à son fils a forcément mille fois plus d’impact qu’un blogueur que je ne connais que virtuellement, mais une chose est sûre et certaine pour moi : mon papa a raison.

Publicités

2 commentaires sur “Sagesse dominicale

  1. La sagesse ne vient pas automatiquement avec la vieillesse. Rien du tout – excepté des rides. Il est vrai, des vins s’améliorent avec l’âge. Mais seulement si les raisins étaient bons en premier lieu. Abigail Van Buren.
    La dernière phrase me plaît bien.
    A pluche.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s