Cat-sitting

J’en parlais en passant la semaine dernière, je me suis occupé de Juju ce week-end en l’absence de mon tonton et ma tata tous deux partis en Normandie voir le Père Noël et le marché qui va bien. Le week-end s’est bien passé en dépit d’un temps exécrable, le matou a été sage comme une image à tel point que je ne le voyais que lorsqu’il réclamait quelque chose à grailler, soit environ toutes les deux heures. Juju a une tendance gloutonne, au sens où qu’on lui donne 10 croquettes ou 1 kg dans la gamelle, lui il a un objectif, c’est défoncer la galtouse. Evidemment ça pose problème, le chat ne sait pas se réguler de lui-même, il faut le faire à sa place sinon ça vire au drame. Donc je me suis calé sur mon rythme de sportif pour lui donner régulièrement, c’est-à-dire toutes les 3-4 heures environ. Et si je lui donne pas assez j’ai le droit à ça :

FullSizeRender.jpg

Lorsque vous zoomez il y a un petit côté démoniaque et un toi je t’ai en grippe mon pote vous trouvez pas ?

Samedi je suis allé faire une (longue) séance de sport à l’Orange Bleue de Massy-Palaiseau. Une salle immense en RDC, deux plateaux muscu, un plateau cardio, une salle de Crossfit, une salle de cours collectif. J’ai aussi recroisé un coach que j’ai connu d’abord ici à Champigny. Contrairement à ce qu’il me disait, non je ne me suis pas perdu, loin de là. Mais comme quoi, le monde est petit. Un peu trop d’ailleurs. Ou alors on est trop nombreux, mais c’est une autre histoire.

Un week-end « détente » en somme, je me suis même surpris à regarder la téloche, une télé 3D qui s’allume toute seule parce qu’il y a une caméra qui détecte votre présence et vous affiche la météo locale. J’ai donc passé deux soirées sur Canal + Sport (quelle surprise) et vu deux bons matches de rugby. Sans mépris aucun par rapport à un autre sport avec une baballe ronde, voilà ce que j’appelle un vrai sport de bonhomme, où la puissance physique brute, la force, la vitesse et l’endurance comptent énormément pendant 80 minutes. C’est impressionnant. Regardez juste 10 secondes les cuissots des gars et on voit que les squats, la presse à cuisse sont leur pain quotidien. Respect.

Je me suis occupé un peu comme j’ai pu, c’est pas forcément évident quand on est pas chez soi, alors j’ai dessiné, enfin griffonné un peu, je suis en train de le coloriser :

FullSizeRender.jpg
Vous avez saisi le « Mid Cat » ?

Je suis allé faire un tour au Cash Express de Villebon sur Yvette avec l’envie de m’acheter un manga d’occasion pour pas trop cher. Objectif accompli, je suis ressorti avec le tome 1 de Young GTO en très bon état, un manga qui raconte la jeunesse de mon personnage de manga préféré, Eikichi Onizuka (lui aussi un jeune célibataire libre comme l’air)

J’ai repris la route dimanche vers 15h. Google Maps fait un sans faute dans le guidage vocal, je me rends compte que c’est le facteur humain qui pêche lorsque je me retrouve sur la A86 avec mon scooter alors que j’ai demandé un itinéraire sans péage et sans autoroute. 3 km de pur bonheur sur la file de droite et sous un tunnel. Du plaisir, rien que du plaisir en 50 cc. Heureusement il pleuvait pas et pas de bouchon.

Publicités

Flottement

On est lundi, un lundi de fin novembre, une période maussade vous aurez constaté, et qui sent déjà le sapin dans tous les sens du terme. J’ai été silencieux ces derniers jours, ça fait plusieurs jours en fait que je suis en panne d’inspiration pour écrire. Et quand j’ai pas l’inspi je ne tente pas de sortir le grand jeu. Ecrire un billet c’est devenu comme décrocher mon téléphone et taper la discute avec une connaissance. Si je le fais c’est parce que j’ai envie de le faire, pas parce que je dois le faire. La semaine dernière j’étais au niveau 0 de l’envie d’écrire, un mini-break périodique de plus, en somme, dans ma jeune carrière de blogueur. Je me suis dit que quand ça veut pas, quand ça vient pas, c’est que c’est pas le bon moment et qu’il faut savoir remettre à plus tard, qu’il ne faut chercher pas à forcer la machine. Après tout, il y a bien d’autre envies plus pressantes qui n’ont pas le temps d’attendre leur tour. Parenthèse intime fermée.

Je ne vais pas faire un gros billet ce soir, parce qu’en bonne poule musclée je vais me coucher à 20h30 pour être en méga forme demain, et que je n’ai pas non plus énormément de choses à raconter. J’essaie de conserver cette constance qui me rappelle à l’ordre au bout de quelques jours de toute façon. Quand on aime ce que l’on fait on préfère mieux faire un petit peu que pas du tout. C’est la preuve finalement que je suis pas prêt de le lâcher ce blog, sauf peut-être le jour où j’aurais l’envie de créer quelque chose de plus professionnel, qui sait peut-être aussi avec d’autres blogueurs qui aimeraient partager leur quotidien perso et pro sans se prendre le chou.

En parlant de chou, les choux de Bruxelles je comprends pas pourquoi je les digère pas, même en petite quantité et bien cuits. Parenthèse intestinale fermée.

Passons aux bonnes nouvelles, je vous en annonce deux en une : ce jeudi aprèm à l’école je me fais Roi de la Crêpe pour la bonne cause. Notre classe de CE2 vendra à toute l’école des crêpes et des gâteaux en fin de journée pour constituer une cagnotte. L’argent récolté servira à financer la classe de découverte au Puy du Fou en mars 2019. Ça c’était la deuxième bonne nouvelle, même si je ne sais pas si je suis encore de la partie (je pense que oui, et je suis prêt à mettre de ma poche pour y aller).

Continuons sur la lancée, car à peine aurais-je posé ma toque et mon tablier que je vais devoir enfiler ma casquette de cat-sitter pour le week-end. Junior, Juju pour les intimes, c’est le chat européen de ma tata et de mon tonton. Un chat dont j’aime le caractère, un peu solo et toujours à quémander à bouffer parce que la bouffe c’est sacré. Y aura t-il de la photo qui va tomber ? Et bien cela dépendra de Monsieur, s’il s’accommode de ma présence. En tout cas un petit week-end solo au calme dans l’Essonne c’est inédit pour moi et c’est plutôt cool. Il y a un LIDL et une salle de muscu Orange Bleue. Hmm, oui je pense qu’il y aura de la photo.

 

Le billet du mercredi

Mercredi, c’est le jour des frites (il paraît)

J’aime bien le mercredi. Enfin, disons que j’ai ré-appris à ré-apprécier ce jour de repos. J’aime bien le mercredi parce que c’est comme avant, quand j’avais 8 ans, où j’étais chez mon Papy et ma Mamy qui venaient me chercher la veille au soir à la sortie de l’école. Un souvenir d’enfance, des moments de magie que l’on ne peut pas oublier et qu’on se remémore une fois arrivé à l’âge adulte, où l’individu est censé accomplir ses devoirs de citoyens afin de bénéficier de droits que la loi lui a édicté depuis le berceau. En revanche, je n’ai trouvé nulle trace écrite qu’une fois adulte on pouvait se permettre de manquer de respect aux gens, d’être malveillant, de faire du mal, de critiquer, de juger etc. tant pis, ou alors j’ai manqué quelque chose. Mais j’aime bien le mercredi (pas pour les frites hein). C’est un jour comme un autre, mais c’est pour moi un jour qui casse la routine et qui se différencie d’un samedi ou d’un dimanche (qui pour le coup eux se ressemblent sur mon planning).

C’est aussi le jour des enfants (mais pas que)

Le rythme scolaire dans les écoles élémentaires et primaires étant ce qu’il est, j’ai mon mercredi, comme tout enseignant du primaire… les copies à corriger et les exercices à préparer en moins (ainsi que la paie). Je peux ainsi faire d’autres choses que ce que j’ai l’habitude de faire, à commencer par me poser un peu sur mon bureau pour vous écrire et vous raconter un peu ce que je vis, ce que j’observe, ce que j’entends chaque jour autour de moi, des choses parfois intelligentes, souvent absurdes, mais qui ne me laissent rarement indifférent. Depuis le mois d’avril dernier, mois où j’ai ouvert ce blog, j’ai compris que le plus important n’était pas d’écrire pour écrire même si on aime écrire, mais qu’il faut être écrivain régulier. Même ceux qui ont beaucoup de choses à écrire n’ont pas forcément à y gagner à publier 10 articles par jour, WordPress propose de planifier pour étaler les articles dans le temps. C’est aussi beaucoup plus digeste pour tout le monde et surtout, cela permet de tenir ses abonnés en haleine (je parle des vrais abonnés, ceux qui vous lisent vraiment et qui s’intéressent à ce que vous dites). Il m’arrive rarement de planifier plusieurs articles à l’avance, je n’ai pas assez de temps ni encore assez d’imagination pour y songer. En revanche j’ai mon rythme de croisière qui est d’un ou deux articles par semaine, ce qui me convient pour le moment et me prouve que j’ai rarement ce problème de la page blanche qui décourage et amène le blogueur à laisser tomber son site.

C’est surtout pour moi un jour particulier

Il y a une semaine environ, j’ai demandé à faire partie d’une équipe de blogueurs sur un autre blog, je vous en ai déjà fait mention. J’aime bien dessiner... disons plutôt, prendre des modèles, m’en inspirer et les détourner parfois loin de leur contexte. Charly recherchait d’autres blogueurs souhaitant contribuer à son blog. Sans trop réfléchir j’ai accepté, d’autant qu’en ce moment je me prends à dessiner, à faire un peu de retouche, à m’amuser avec l’actualité. C’est une forme de méditation et de réflexion… tout comme le fait d’écrire, tout comme le fait de la muscu. Quand bien même je ne ne pense pas être une plume talentueuse, ni un descendant de Leonard ou un fils caché de Schwarzy ou Stallone (pour les muscles j’ai un peu plus mes chances), et bien j’aime le faire quand même, juste parce que ça me fait plaisir, et que si ça fait rire ou réfléchir ne serait-ce qu’une personne, ça me va, c’est très bien comme ça, parce que c’est déjà beaucoup pour moi.

Maintenant, c’est comme avant

Depuis que j’ai la chance de retourner à l’école, d’être dans une classe de 30 enfants qui ont chacun leur personnalité et leur caractère, de voir comment chacun progresse à son rythme, de me rendre compte que les difficultés qu’ils ont aujourd’hui sont les difficultés que j’ai eu hier, et que j’ai surmonté aussi parce que j’ai eu de bons instits, je me dis que j’ai enfin trouvé chaussure à mon pied, qu’un établissement scolaire est sans aucun doute l’environnement qui me correspond le plus. L’enfant qu’on m’a confié depuis le mois de juin a vraiment progressé sur tous les tableaux, en écriture, en lecture, en capacité d’écoute et de compréhension, en réflexion. Je n’irais pas jusqu’à prétendre que c’est parce que je l’accompagne personnellement, il y a un travail collectif qui est réalisé, au niveau pédagogique bien entendu, mais probablement aussi du côté parental. Ce qui fait que j’aime ce boulot c’est que de semaine en semaine il gagne en autonomie et que je ne constate pas de régression, il a des difficultés à mémoriser (désolé Maurice, il a du mal avec ta poésie), il a encore du mal à rester concentré, à lire et à écrire plus rapidement (par rapport à d’autres de ses camarades) … Mais je suis là pour ça, pour l’accompagner et lui donner des conseils qui deviennent des automatismes, je le vois, et nul doute que progressivement il va s’améliorer. Je ne suis pas sans défaut, loin de là, il m’arrive de dire des bêtises, d’interpréter les choses d’une façon qui s’avère fausse, mais je le reconnais sans problème et je n’hésite pas à me remettre en question et à rester à ma place. Je ne suis pas enseignant, je suis un assistant personnel, mais à la différence d’Alexa ou d’un Google Home, je n’ai pas réponse à tout car je suis un être humain sans aucune forme d’intelligence artificielle.

Dessin : votez Batman au Ministère écolo

Avec la prime à la conversion annoncée ce matin pour calmer ceux qui comptent emmerder le monde samedi prochain (et qui seront punis), Batman le Justicier sort de l’ombre et nous donne son avis.

Interrogé par Kenny, il a dit avoir décidé de prendre les devants et se faire justice soi-même pour l’environnement : sa Batmobile est utile pour rétablir l’ordre et la justice nous le savons déjà… Mais ça chouette bagnole a 10 ans, donc elle pue, elle fait du bruit et encrasse les poumons de ses concitoyens. Et puis l’essence ça revient cher, encore plus bientôt, le stationnement gratuit à Paris appartient au passé, les péages aussi veulent en croquer un morceau, et que c’est pas franchement écolo tout ça.

L’année prochaine donc, il sera comme vous, un vrai Justicier Propre et sera logiquement sponsorisé par Bird et ses trottinettes électriques durant ses balades franciliennes en toute liberté (enfin plus pour très longtemps).

Bon, on va bien rigoler quand même lorsqu’il s’agira de sauver Gotham : efficacitédiscrétion et crédibilité en perspective.

 

super-prime-batman-14-11-18.png

 

Dessin : Kid Manu

L’original signé Achdé, la copie musicalement interprétée par Eddy de Pretto, la recopie à peine politisée de ma main.

dessin kid lucky 11-11-18.png

 

 

Qui… est…t-il ? (voix du Père Fouras)

Indices :

  1. Il ne brille pas par sa force physique…
  2. Ni son allure dominante…
  3. Et encore moins par sa posture de caïd.
  4. Taxer est son mot fétiche.

Réponse demain… sauf si vous donnez votre langue à mon chat 🙂

IMG_0217.jpg
Je t’ai à l’oeil mon petit bonhomme. 

 

PS : j’ai initialement publié cet article sur le blog de CharlyTaillez vos mines, nous sommes 4 blogueurs à partager nos dessins, vous y trouverez aussi des tutoriels et des conseils techniques pour vous améliorer. N’hésitez pas à venir y faire un tour 🙂